Une image de la planète Mars - 30 mai 2014
mercredi 10 septembre 2014

Plus d’un mois après son opposition de 2014 (moment le plus favorable pour photographier une planète), Mars a subi les assauts indiscrets du télescope Ouest (Omicron) de C2PU. Grâce à la vue perçante de son foyer Cassegrain, les planètes n’ont qu’à bien se tenir...

A 0.786 unités astronomiques de nous (118 millions de km), elle mesurait ce soir-là moins de 12 secondes d’arc (une pièce de 1 Euro vue à 395 mètres) et malgré cela, les détails visibles sont nombreux.

Pour réaliser cette image, Jean-Pierre Prost a utilisé une technique d’imagerie appelée "Lucky imaging" (l’imagerie chanceuse) : au lieu de ne faire qu’une image de l’objet, on "tente sa chance" des milliers de fois et un ordinateur effectue les tri des meilleurs images, qui seront ensuite combinées entre elles pour former une seule image de qualité.
 
 
 
(À gauche) L’image de Mars en proche infrarouge, réalisée
à C2PU. (À droite) Une image de Mars prise en 1999 par
le télescope spatiale Hubble à un moment où Mars était
sensiblement dans la même position.

 


L’image de Mars en couleur prise depuis le C2PU