Deux ans déjà !
vendredi 25 juillet 2014 par Suarez Fernandez Olga

Il y a à peine plus de deux ans, le projet C2PU prenait son envol. Depuis, les étapes de sa mise en œuvre se sont succédées au rythme prévu, grâce au soutien de l’Observatoire de la Cote d’Azur, de l’Université de Nice-Sophia Antipolis et du Conseil Général des Alpes Maritimes.

 

Histoire d’une renaissance en quelques images…

 

 

 

Réalisation par David Vernet, opticien au Collège de France, d’un miroir primaire (diamètre : 1,04 m, focale : 2,995 m) de très haute qualité optique, pour le télescope Ouest. (décembre 2011), et de son miroir secondaire (février 2012). Ces deux miroirs furent aluminés à l’Observatoire de Haute Provence début août 2012

Réalisation par le Service de Mécanique mutualisé (S2M) de l’Observatoire de la Cote d’Azur d’un barillet à leviers astatiques pour accueillir le miroir primaire du télescope ouest (fin juin 2012). L’ensemble miroir primaire – barillet fut installé courant août 2012 à l’arrière du télescope Ouest.

 
    Obtention des premières images au foyer primaire du télescope Ouest (été 2012), grâce à l’installation provisoire d’un correcteur de coma et d’une caméra (matériel prêté). Une série d’objets célestes ont été mis en image au cours de la fin de l’été, dont la nébuleuse NGC7635 ci-contre (voir la galerie de photos sur ce site). Dès l’automne, le miroir secondaire fut installé sur un montage provisoire et connut sa première lumière en octobre 2012, en produisant une série d’images de la planète Jupiter.
Réception de polarimètre simultané CAPS, conçu et réalisé par nos collaborateurs italiens (A. Cellino, C. Pernechele, G. Massone) et tests sur le ciel. Ce prototype unique permet de mesurer les degrés de polarisation de la lumière issue d’un objet céleste. Cela constitue une méthode efficace et éprouvée  pour l’étude physique des astéroïdes, par exemple et permet entre autre de connaitre leur taille    
   

Installation du dispositif focal définitif sur le télescope Ouest. Ce dispositif opto-mécanique complexe donne accès à la fois à un foyer primaire très ouvert (F/3) avec correction de coma, pour de l’imagerie astronomique à grand champ, et à un foyer secondaire Cassegrain à plus longue focale (F/12.5), pour des travaux d’imagerie plus détaillée (début juin 2013), de la polarimétrie et de la spectroscopie également.

 

Obtention de la première lumière sur le foyer primaire définitif (11 juin 2013) sur la galaxie Messier 51 (ci-contre). Quelques jours après, le 15 juin 2013, le télescope Ouest fut présenté au grand public lors de la traditionnelle « Nuit Coupoles Ouvertes » du 15 juin 2013. A la nuit tombée, des images en couleur, obtenues en temps réel (2 minutes de pose) étaient présentées aux visiteurs sur un grand écran de visualisation, fixé sur la façade Sud du bâtiment.

 
 

Le télescope Ouest est donc essentiellement terminé. Il doit connaitre sa première utilisation à distance le 25 juin, puisqu’il sera piloté à distance par une classe de collégiens du collège Vernier de Nice dans le cadre du projet Educosmos.

 

L’utilisation scientifique de télescope Ouest a débuté bien avant que ce denier ne soit complètement achevé. L’étude de la rotation des astéroïdes « (729) Watsonia » et « (163249) 2002 GT » y fut menée par Maxime Devogele, étudiant en thèse à l’Université de Liège. Par ailleurs, plusieurs stages d’initiation à l’observation astronomique ou à l’expérimentation géophysique pour des groupes d’étudiants de Master y ont été organisés depuis septembre 2011.

 

L’étape suivante concerne le second télescope, le télescope Est, dont le miroir primaire est en cours de polissage par David Vernet. Il devrait accueillir d’ici un an, un instrument ingénieux, le « tavelographe PISCO », inventé et construit en France dans les années 1990, puis installé au foyer du télescope Zeiss de 102 cm de l’Observatoire Brera de Merate (Italie).

 

L’équipe C2PU / EduCosmos