c2pu-en c2pu-fr
[c2pu]

Actualité

• Première visite des étudiants allemands de l’Université d’Oldenburg
7 avril 2015

Les stages de formation universitaire à C2PU s’exportent de mieux en mieux, après les belges (Université de Liège) et les irlandais (Université de Cork) c’est au tour des allemands de découvrir notre offre d’enseignement pratique de l’astronomie. Les quatre étudiants du master d’astrophysique de l’Université d’Oldenburg et leur encadrant ont parcouru 1400 km en voiture pour effectuer ce stage d’une semaine sur le plateau de Calern (7 au 11 avril 2015). La présence d’un encadrant local germanophone (Mathias Schultheis) a contribué à la qualité et à la convivialité des échanges scientifiques.

Le beau temps était au rendez-vous tout au long du séjour et les étudiants sont repartis satisfaits de leur formation.

C2PU en pleine activité nocturne sous un ciel étoilé. Le double amas de Persée brille au-dessus des coupoles (Crédit photo : Andreas Schönfeld, 2015).

 Pour en savoir plus ... 

  
• Grand nettoyage de printemps pour le télescope Omicron à C2PU.
2 avril 2015

 C’est par un bel après-midi d’avril sans vent, que David Vernet et Jean-Pierre Rivet ont choisi d’effectuer le nettoyage du miroir primaire du télescope "Omicron@C2PU" (coupole ouest), qui en avait grand besoin à cause des dépôts de pollen (printemps oblige !). Dans la foulée une opération de nettoyage/graissage des couronnes dentées a été effectuée. Résumé en image ...

 

 

Le miroir primaire du télescope Omicron avant et après le lavage.

 Pour en savoir plus ...

• Des étudiants de l’Université de Nice aux commandes du télescope
16 mars 2015

C’est sous la neige que les quatre étudiants de première année du master IMAG2E de l’Université de Nice sont arrivés à l’Observatoire de Calern, le 16 mars 2015, pour effectuer une semaine de stage d’observation astronomique.

Chacun a choisi son sujet : courbe de lumière pour un transit exoplanétaire, diagramme HR pour un amas globulaire, spectroscopie des planètes géantes et photométrie d’un astéroïde. Leur premier travail : sélectionner les cibles les plus facilement observables, avec l’aide d’Armando Domiciano, Agnès Fienga , Eric Lagadec et de l’équipe C2PU (Lyu Abe, Philippe Bendjoya, Cécile Dimur, Jean-Pierre Rivet).
Véritable immersion dans le quotidien de l’astronome, ce stage fut l’occasion pour ses étudiants de confronter leurs connaissances théoriques avec les réalités de l’observation astronomique. De l’acquisition des images jusqu’au traitement des données, ils ont fait connaissance avec les facettes pratiques du métier de l’astronome.
Après leurs observations scientifiques, certains étudiants passionnés d’astronomie n’ont pas résisté à la tentation de réaliser quelques belles images d’objets célestes. Un souvenir qu’ils ne sont pas près d’oublier !
 

Petite photo de groupe sous la coupole ouest

 

 

  
• Les miroirs du télescope Epsilon réfléchissent enfin !
19 janvier 2015

Ils étaient bien polis, mais ne réfléchissaient pas beaucoup… Les miroirs du télescope Est (Epsilon) de C2PU n’attendaient qu’une fine couche d’aluminium pour devenir de vrais miroirs astronomiques. C’est maintenant chose faite. C’est en Italie, près de Milan qu’ils sont partis se faire faire une beauté.

Le 19 janvier, ce fut l’étape cruciale du chargement. C’était le premier jour de neige de la saison sur le plateau de Calern, un manteau blanc commençait à recouvrir le site. La météo n’était pas en faveur de l’équipe du C2PU, mais il en faut plus pour l’arrêter. Avec l’aide de Jacques Depeyre, Philippe Bruneau et Alain Gomez des services techniques de l’Observatoire de Calern, le miroir primaire, avec ses 143 kg, est tout d’abord transporté hors du bâtiment dans sa caisse de protection, puis hissé à bord du pickup à l’aide d’un appareil de levage. Une fois la caisse bien installée, c’est au tour de l’appareil de levage lui-même de monter à bord et c’est à la force des bras qu’il est chargé. Puis l’ensemble est bâché et arrimé solidement par des sangles. Ça y est, le chargement est prêt. Top départ : le lendemain, 20 janvier au lever du jour …

Le miroir primaire avec sa couche d’aluminium protégé. Il est prêt à rentrer en France.

 Pour en savoir plus ...

Voir toutes les brèves >>>